Mon frère aîné s'est endormi pour toujours

Tout comme je n'ai jamais connu ses bonheurs, ses chagrins, sa vie, mon frère André s'est endormi pour toujours sans que l'on m'en fasse part.
Cela a rouvert la blessure de toute une vie. Jamais sans doute je ne saurai pourquoi nous n'avons jamais réussi à nous rapprocher. Jamais , je ne saurai pourquoi, il n'y a pas eu de place pour moi dans sa vie. Le fait que nous ayons une grande différence d'âge et que nous n'ayons pas eu la même maman n'explique rien.
Je me souviens d'un soir (je devais avoir 9 ou 10 ans) il avait frappé à la porte de mes parents et en ouvrant j'avais dit : "C'est un Monsieur."
J'ai sans doute gouluement manger les bonbons qu'il avait apportés pour moi. Puis je ne l'ai revu qu'épisodiquement surtout dans des moments douloureux. C'était, je crois, son choix.
Mon frère : un monsieur qui, aujourd'hui, a rejoint les nuages. Peut-être qu'enfin dans ce lieu propice où rien ne viendra les troubler, les non-dits vont se dire entre parents et enfant.
Mais moi, je resterai dans l'ignorance avec le coeur lourd en pensant que pour le reste de ma famille, je ne compte vraiment pas beaucoup...