Maud c'est mon amie...
Je l'ai retrouvée cette année, grâce à copains davant,  après des années de silence...  et j'en suis ravie.
Lorsque j'ai connu Maud, qui était en fait une voisine, je ne pensais pas que nous deviendrions amies. Maud était jolie, sportive et semblait sûre d'elle. Moi j'étais tout le contraire, boulotte, pas sportive du tout et très mal dans ma peau.
Pourtant nous nous sommes rapprochées, peut-être à cause de nos idées, nos convictions, nos soucis que nous aimions partagés. Et puis nous avions une même passion : nos enfants. 
Notre amitié était toute personnelle car nous ne nous rencontriions pratiquement jamais avec nos maris. Nous buvions des cafés ou des thés plusieurs fois par semaine, nous parlions chiffons, couture. Et nous mangions parfois ensemble le mercredi avec toute notre nichée. 
Puis il y a eut mon divorce. Elle m'a soutenue et lorsqu'elle me voyait sombrer dans la déprime, elle était là pour m'aider au ménage et me remonter le moral. Puis j'ai du déménager et elle aussi a divorcé, seulement je n'étais pas là, moi pour lui rendre son soutien.
Puis de nouveau, nous avons été réunies car elle est venue habiter tout près de chez moi une nouvelle fois et là j'ai eu encore besoin d'elle. Seule à tenir mon bar avec mon bébé, elle a su être présente. 
Puis j'ai vendu et je suis de nouveau repartie mais cette fois dans une région plus éloignée et nous n'avons plus eu de contacts et pour cause : Maud a eu un grave accident de la route, des mois de rééducation. Puis la découverte d'une maladie qui l'épuise...
J'ai su tout cela grâce aux e-mails que nous échangeons depuis nos retrouvailles en mai dernier. En août, j'ai rendu visite à Maud et j'ai retrouvé la même amie : le même sourire, la même voix un peu éraillée, le même rire et toujours sa passion pour ses enfants étendue aujourd'hui à ses petits enfants. Maud peint, et par e-mail, elle m'avait envoyé quelques unes de ses toiles. Je lui avais avoué avoir un faible pour son bouquet, eh bien Maud me l'a offert à mon arrivée chez elle. Un beau cadeau qui a immédiatement trouvé sa place dans mon salon.
Je regrette de ne pas être près d'elle car bien sûr, ses problèmes de santé sont importants et un peu d'aide lui serait certainement très bénéfique. J'espère qu'elle pourra venir me voir dès qu'elle se sentira bien pour faire ce voyage de 250 km.
Bravo Maud pour ton courage. Je suis si contente de t'avoir retrouvée

retour