La Mémoire n'est pas sans failles....
 
Première découverte de mon idole Eté 1966 (j'ai 10 ans) dans une émission de télé qui passait le midi
Que chantait-il ? Sous quelle étoile suis-je né ?
Etait-ce sa première chanson ? Non je crois que c'était "La poupée qui fait non"
Quel était son look à cette époque ? Cheveux longs blonds, jeans, pull court au nombril et baskets
Apparence physique ? Très mince, visage anguleux, nez mince et pointu et voix cristalline
Qu'est-ce qui t'a plu en lui ?

 

Tout d'abord sa voix, je me souviens que je n'étais pas dans la pièce ou se situait la télévision et que c'est en l'entendant que je me suis déplacée.
Ensuite je crois que j'ai été conquise par son look beatnick qui, pour moi qui n'avait que 10 ans, était synonyme de liberté 
Il a souvent changé d'apparence, alors pourquoi est-il resté ton idole ?

 

J'aime son côté provocateur aussi bien dans son aspect physique que dans ses agissements : chanter l'amour avec toi ou je suis un homme à l'époque ou il l'a fait était courageux. Montrer ses fesses sur une affiche
ne l'était pas moins. Il a toujours été en avance sur la société. 
Quelles sont ses chansons que tu préfères ? Le bal des Lazes - Tous les bâteaux -  Je t'aime - Marylou - Holidays -
Lettre à France
Et celles que tu n'aimes pas ? La Mouche - 
As tu été touchée par son exil ? Au début non.  Je pensais qu'il continuerait à produire beaucoup de chansons et je respectais son désir de fuir la France. Ensuite j'ai regretté de ne plus entendre de nouvelles chansons et j'ai pensé qu'il avait été plutôt ingrat de laisser tomber ceux qui l'aimaient
Un regret concernant Michel !
 
 

 

Oui bien sûr, n'avoir pas eu l'occasion de posséder une dédicace, une vraie bien sûr, écrite de sa main pas un simple tampon-signature.
Un autre regret : j'aurai aimé que le hasard nous mette sur le même chemin (comme c'est arrivé à l'un de mes amis dans un restaurant à Los Angelès) Je ne l'aurai pas abordé mais juste adressé un sourire pour qu'il comprenne que je l'avais reconnu et que je l'appréciais.
As tu quelque chose à ajouter ?
 
 

 

OUI - En décidant de faire cet hommage à mon idole, j'ai pris conscience une fois de plus que la vie défile vraiment très vite. En effet Michel aura 60 ans dans quelques jours et moi, la petite fille de 10 ans éblouie par ce garçon, bientôt 49. Pourtant quand je pense Polnareff c'est un jeune homme que j'imagine. Il est vraiment fort ce Monsieur pour avoir su garder cet aspect là.
retour