Histoire d'un sanctuaire

Au XVIIème,  vivait un bon paysan appelé Yves Nicolazic. Dans l’un des champs qu’il cultivait, le "Bocenno", il avait existé autrefois une chapelle dédiée à Sainte Anne. Au mois d'août 1623, Sainte Anne commença à se manifester par des apparitions à Yves Nicolazic, lui ordonnant de lui bâtir une chapelle dans ce champ et lui indiqua qu'il y trouverait en fouillant le sol l’ancienne statue qui ornait la petite chapelle disparue. Nicolazic et plusieurs témoins, se rendirent au Bocenno et y découvrirent effectivement la statue.
Tous ces évènements furent longuement examinés par l’évêque de Vannes qui donna son accord pour la construction de ce sanctuaire.
Le 26 juillet 1625, jour de fête de Sainte Anne, une messe fut donnée au champ et la première pierre de la chapelle fut bénie.
Grâce à l’abondance des aumônes des pèlerins, les travaux avancèrent très rapidement sous la surveillance de Nicolazic. En 1639 Louis XIII accorda à la chapelle, en reconnaissance de la venue au monde du futur Louis XIV, demandée au Ciel par l'intercession de sainte Anne, une précieuse relique de la Sainte.
Depuis lors le sanctuaire de Sainte Anne ne cessa de recevoir des foules.
Pendant la Révolution Française, la petite chapelle fut saccagée et la statue de Sainte Anne détruite, on en retrouva que la tête qui fut confiée à l’évêque de Vannes. En 1822, une nouvelle statue remplaça la première. Le fragment sauvé fut enchâssé dans son socle. 
En 1865, commença la construction de l’actuelle basilique. En 1868, la statue de Sainte Anne fut couronnée et la construction de la basilique s’acheva en 1877 et fut consacrée le 8 août.
Longue de 60 mètres et large de 32 mètres, la Basilique est dominée par une tour majestueuse où s'élève à 75 mètres du sol une statue représentant Sainte Anne, un flambeau à la main, comme lors des apparitions. Cette statue de Sainte Anne au flambeau est l'oeuvre de Bizette-Lindet. En bronze, elle pèse 3 tonnes et mesure 6.30 mètres. Elle fut hissée sur la tour le 3 octobre 1973, à la place de la statue en granit située depuis lors à gauche du Mémorial.

Le cadeau d'une pèlerine : voir