Que toutes les femmes deviennent des femmes libres à l'image de Marie afin que tous les Enfants de la Terre appartiennent à Dieu
(dans l'Ecriture Sainte, la Femme libre est la Femme qui n'est pas esclave du Péché.)

Quelle joie d'avoir une Grand mère qui, sans vouloir détrôner la Maman, ne pense plus guère qu'à ses petits enfants.
Quelle douceur d'avoir une Grand'maman qui, se détachant des choses de la terre, adoucit les peines et calme les conflits.
Quelle chance d'avoir une Mamie, lorsque adolescent, le trouble est dans ton esprit et que ton coeur se révolte. C'est cette Bonne Mère qui te dira tendrement :
Ne pleure plus mon enfant, dans la vie tout s'arrange avec la prière et avec le temps.
Et tu repartiras apaisé pour affronter l'adversité
Une pèlerine.

Poème reçu en cadeau d'une pèlerine le jour du pélerinage à Ste Anne d'Auray le 26/07/07

Retour au site